ESPERANCE Chanson de geste(s) éco-responsable(s) !

 

de Catherine Veltchéva

Une fiction brûlante pour une Espérance en interrogation durable…
Superbe spectacle sur une thématique très contemporaine.

Le Progrès, avril 2014

Une fable lumineuse sur des questions qui chauffent !
« Tu pollues l’atmosphère ! s’écrie l’une.
–Est-ce que j’ai une tête d’écosystème ? » s’exclame l’autre.

Deux personnages, sur deux planètes opposées, se renvoient la balle ! Comment ces deux-là vont-ils construire ensemble un monde  respirable ?
Une fable simple, drôle et poétique sur l’écologie.

Théâtre, danse, musique et vidéo s’entrelacent dans un jeu vif et lumineux.  On en ressort plein d’énergie !

Spectacle pour deux comédiens, deux danseuses, deux musiciens. Également disponible en version réduite (deux comédiens, une danseuse).

A partir de 4 ans  –  Durée : 35 mn

DISTRIBUTION

Mise en scène et scénographie : Giorgio Carpintieri
Jeu : Aude Carpintieri, Loïc Bonnet
Danse : Prunellia Maury, Hélène Vidal / Barbara Loison
Violoncelle : Vincent Magnan
Orgue : Denis Fargeat
Chorégraphie : Prunellia Maury,   Musique originale : Denis Fargeat,   Costumes : Milena Tusa,   Vidéo : Guy Pastor,   Création lumière : Stéphan Meynet

L’AUTEUR

Catherine Veltchéva est auteur, comédienne. Née à Berlin, d’origine bulgare, elle fait des études d’art dramatique au Conservatoire Supérieur de Rome, ainsi que de littérature et psychologie. Nourrie par le théâtre classique et celui de l’absurde, elle développe très vite un goût pour la diversité des conceptions artistiques qu’elle appliquera également dans l’univers de ses contes et de ses poésies.

L’INTENTION

Les jeux des enfants ne sont jamais descriptifs, mais symboliques.
Ils mettent en scène des raisonnements complexes avec des outils simples, issus du monde onirique et festif de l’enfance. J’ai voulu me mettre à la place d’un enfant, parler comme lui, écouter comme lui, m’émerveiller comme lui, m’amuser comme lui.
Le développement durable est le fruit de la complexité de l’action coordonnée de plusieurs facteurs, ainsi j’ai voulu symboliser cette même complexité en construisant l’interaction de plusieurs formes artistiques. Bâtir un dialogue entre le texte et la musique, entre la danse et l’intention des comédiens, entre les lumières et les mouvements.
Dans ce spectacle-jeu festif et coloré, le protagoniste est un discours pédagogique, autour d’un sujet parmi les plus graves et sérieux de notre temps.

Giorgio Carpintieri

 

 

 

La Presse en parle (à télécharger)