LE MAÎTRE ET LE CHANTEUR Une master class lyrico-tragique de Michel Heim !

 

Rendez-vous au FESTIVAL OFF D’AVIGNON 2016
du 7 au 30 juillet à 16h15 (jours pairs)
THEATRE DU REMPART

 

Pour décrocher le rôle de Macbeth à l’Opéra de Paris, un jeune homme se présente au cours d’un Maestro ayant connu jadis une certaine gloire. D’abord réticent,  le Maestro finit par lui céder.

Or, la leçon tourne en une joute lyrique, révélant à travers leurs excès, la vérité des protagonistes…

Loin d’adoucir les mœurs, la pièce de Michel Heim exacerbe les passions…
Sans jamais se départir de son ironie consacrée, l’auteur épingle le petit monde de l’Opéra et les clichés sur l’art sur fond d’une magistrale leçon de musique… et d’humanité !

À partir de 12 ans   –  durée : 1h10

DISTRIBUTION

Le maître : Giorgio Carpintieri
Le chanteur : François Tantot
La pianiste : Eun-Young Yoon ou Nelly Lachise
Œil extérieur : Aude Carpintieri,   Musique originale : W.A. Mozart, G. Verdi,    Costumes et décors : Milena Tusa,   Création lumière : Stéphan Meynet

L’INTENTION

Le Maître et le Chanteur illustre une confrontation entre deux archétypes du milieu de l’opéra et plus largement du monde du spectacle, sur fond de grand opéra verdien. Un vieux baryton, à la carrière improbable et pleine de zones d’ombres, reconverti dans la pédagogie plus par nécessité que par vocation, ne parvient à transmettre à son jeune élève, qu’affligeantes généralités, teintées de son propre désenchantement.
Pétri de naïveté, d’ambition, d’ambiguïté et de talent, le jeune chanteur n’échappe pas non plus au cliché.
De ce duel, où chacun pousse l’autre dans ses excès, surgit l’humanité, dérisoire et touchante.
Comme la vérité est toujours détonante, la confrontation devient conflagration, dont l’issue ne peut être que tragique.
Une tragédie d’opéra, évidemment !

L’AUTEUR

Michel Heim est né à Paris en 1945. Il débute au théâtre dans la compagnie Les Caramels fous. Comédien et chanteur, il écrit, pour la célèbre troupe de gays militants, une dizaine de spectacles musicaux cocasses et débridés, dont Les Dindes galantes, qui obtient un Molière du Théâtre Privé, en 2006.
Auteur d’une vingtaine de comédies pastiches, pseudo-littéraires ou historiques, il excelle en virtuose du détournement, poussant l’art du stéréotype pour en révéler les dessous plus complexes, plus humains.
En 2012, Michel Heim écrit pour la Compagnie Soleluna, Besame Macho, qui rencontre le succès la même année en Avignon.
Composée en exclusivité pour la Compagnie Soleluna, Le Maître et le Chanteur est sa première comédie tragique.

 

VIDEO

 

 

La Presse en parle (à télécharger)